Thermes à Saint-Jean ?

Valvital est le nom commercial utilisé par l’entreprise Compagnie européenne des Bains. C’est une entreprise dont le domaine d’activité principale est le thermalisme.

Valvital possède 12 stations thermales situées dans les villes de Aix-les-Bains, Berthemont-les-Bains, Bourbonne-les-bains, Divonne-les-Bains, Enghien les bains, Lectoure, Lons-le-Saunier, Montbrun-les-Bains, Morsbronn-les-Bains, Niederbronn-les-bains, Santenay et Thonon-les-Bains. Il est le deuxième groupe thermal français avec une fréquentation de 54 782 curistes en 2017.

Après le rachat de la caserne Voyer à la ville pour un montant de 155 000 euros, l’investissement total prévu par Valvital est de 13 millions d’euros. Une aide de la région de 700 000 euros est accordée.


Déjà reconnue comme « eau minérale », l’eau de Saint-Jean-d’Angély doit encore prouver ses vertus médicinales dans le cadre d’un protocole scientifique. Actuellement les premiers curistes (hommes et femmes atteints d’arthrose du genou) ont commencé à participer à une étude clinique (Etude C1650/ ID RCB : 2020-A00592-37). Le recrutement de curistes continue. Tél : 07.87.07.74.32.

Il faut compter environ deux ans de tests pour obtenir l’agrément (obligatoire) de la faculté de médecine. Lorsque le protocole sera terminé et l’agrément obtenu, les travaux de la caserne Voyer pourront commencer. Le PDG de Valvital, Bernard Riac, compte garder les murs des bâtiments de la caserne Voyer, avec ses hautes fenêtres et son plan en U. Avec ses 2,5 hectares de site, la caserne Voyer offre de vastes possibilités d’aménagement. « L’objectif est de créer un accès « peignoir », c’est-à-dire direct, entre leur chambre et leurs lieux de soins », explique Bernard Riac. Les plans ne sont pas encore arrêtés, mais la station thermale devrait s’articuler autour de trois grands espaces de soins : balnéothérapie, étuves et soins secs (type enveloppements). Au moins deux piscines devraient être créées, une avec des jets à bulles et une autre pour la pratique d’activités, dont un couloir de marche en eau. Des locaux techniques pourraient être construits en extérieur, tandis que la partie vestiaire, buanderie, services administratifs et consultations médicales devraient rester dans le corps de bâtiment. Seuls quelques locaux techniques seront ajoutés en extérieur. On peut estimer que 2025 pourrait être une date d’inauguration raisonnable.

Les prévisions :
Environ
5.000 curistes annuels attendus de mars à novembre.
20 nuitées : hôtels, gîtes ou chambres : temps moyen de séjour d’un curiste.
3 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel estimé.
U
ne cinquantaine d’embauches comme emplois saisonniers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Défilement vers le haut